Des poids et démesure

Publié par 10lunes le 29 avril 2014 à 09 h 15 dans Militer, Pffffff

 

uneven-balance-scale

Une nouvelle fois, la profession s’agite. Pour le moment vous n’en entendez rien mais cela ne devrait pas durer.
La raison de cet émoi ? L’interdiction faite à Krista Guilliams et Françoise Servent, deux sages-femmes accompagnant des naissances à domicile, d’exercer leur profession. L’une pour 6 mois avec sursis, l’autre de façon définitive.

Je n’écris pas aujourd’hui pour défendre point par point leurs dossiers. Je n’en connais que les grandes lignes et surtout ce n’est pas le lieu. Certains accouchements ont présenté des difficultés nécessitant un transfert vers l’hôpital et certains ont cru bon de tirer la sonnette d’alarme.
Je veux simplement souligner que les femmes et les enfants pour le suivi desquels ces sages-femmes ont été mises en cause sont en parfaite santé.
La sanction apparait donc extrêmement lourde.

L’interdiction d’exercice, des sages-femmes en parlent dans le documentaire « Entre leurs mains« . Elles évoquent le défaut d’assurance et les sanctions encourues. Amende de 45 000 € ou peine de prison sont envisagées avec une quasi sérénité ; l’interdiction d’exercer les glace. Comment imaginer vivre sans ce métier qu’elles pratiquent avec passion ?

 Alors oui, 3 ans ou toute une vie, c’est très chèrement payé.

Et puis j’ai vu passer cet article de Nice Matin. Au cours d’une intervention, un chirurgien se trompe et enlève le rein sain d’une patiente. Elle se retrouve donc en dialyse puis greffée. Il ne s’agit pas d’une complication opératoire mais bien d’une erreur stupide et les séquelles sont réelles et lourdes. Pourtant, ce chirurgien n’a été que légèrement condamné à une interdiction d’exercice de 1 mois ; et ses juges ont poussé la mansuétude jusqu’à prévoir cette interdiction durant le mois d’août.

Un mois de vacances versus l’interdiction de pratiquer son métier.
Vous la voyez la démesure ?

 

Comités de soutien :
Krista Guilliams (et : comite.soutien.krista@gmail.com)
Françoise Servent 

 

 

34 commentaires sur “Des poids et démesure”

  1. fjell dit :

    Je suis écœurée. Je n’ai pas pu bénéficier d’un accouchement à domicile car ma sage-femme avait été appelé pour un autre accouchement : la faute au manque de SF accompagnant les naissances à domicile, elles sont surbookées. Et là, il leur est carrément interdit d’exercer pour des transferts alors que c’est la marque de leur compétence à bien accompagner !!!! Non mais je fais un cauchemar !!! Au lieu de leur interdire personnellement : ce qui revient à une punition personnelle envers ces professionnelles, ces chers politique n’ont qu’à interdire la pratique de l’AAD, puisque c’est ce qui se cache derrière cette hypocrite sanction.
    De toute façon, si cela devient interdit, les femmes qui souhaitent faire naître leur enfant à domicile, le feront sans aide et cela sera plus risqué. J’ai honte de vivre dans un pays qui ne laisse pas le choix de la naissance aux femmes.

  2. fjell dit :

    Au fait 10lunes, le lien de Krista est invalide.

    1. 10lunes dit :

      Corrigé, merci ! Effectivement, c’est une adresse mail, ça peut pas marcher en lien.

  3. ambre dit :

    logique, parfaitement logique…

  4. zo dit :

    heureusement, j’espère, elle feront appel, oui ? Il semblerait que le conseil de l’ordre local ait des conflit d’intérêt très marqués qui ont pu défavorablement influer ( et bon les justices par les « pairs » héritées des principes pétainistes , je les abhorre )

  5. chouke dit :

    C’est juste à vomir, cette histoire!

  6. Eléonore dit :

    Bonjour!
    Voici l’adresse du groupe facebook pour Krista :
    https://www.facebook.com/groups/499999996795166/

    Un site web sera bientôt en ligne…

    Merci mille fois pour cet article
    ..

  7. 10lunes dit :

    C’est mis en lien. Reviens me dire quand le site sera en ligne, je l’ajouterai.

    1. Eléonore dit :

      Ça sera fait !
      Je vois Krista pour finaliser ça bientôt.
      Merci encore !

  8. SophieSF dit :

    Ouh pu**** punaise… Les mots me manquent, merci d’avoir écrit ça…
    3 ans, à vie, la vache…
    Bref, je vais diffuser mais la vache :-/

  9. biau dit :

    Dans quel monde vit-on ??? oui je suis d’accord , les 1ers sentiments qui surgient de tous ces pauvres récits sont du désespoir, injustice, … Mais nous devons nous serrer les coudes pour toutes ces femmes qui nous accompagnent dans ce fabuleux voyage qu’est celui de devenir parents, de mettre au monde notre enfant! Je crois que c’est à nous, qui décidons d’avoir recours à l’AAD, de choisir, prendre la décision de , et surtout d’assumer : Accoucher à domicile ou en clinique comporte des risques : Pourquoi ne pas signer un formulaire officiel qui dans le cadre d’une complication n’impliquerait pas la responsabilité de la sage-femme. Il resterait tout de même , l’erreur , qui elle doit rester sanctionnée, comme oublier de recharger la batterie de son monitoring et donc ne pas dépister la souffrance cardiaque du bébé… (par exemple!). Je pense que le statut des sages femmes dès le départ est très ambigü et tant que cette ambiguité sur leurs responsabilités perdurera , les procès continueront. Je souhaite de tout coeur que les AAD rentrent dans les moeurs… Une sage femme disait avec humour dans le reportage « au coeur des maternité » que bientôt leur profession disparaîtrait car les bébés évolueraient dans des éprouvettes… C’est un humour glauque certes mais si nous continuons à approuver toutes les décisions absurdes qui nous concernent! nos petits enfants pourraient voir le jour dans une éprouvette!!

  10. Axyzt dit :

    Pouvez-vous m’expliquer quelque chose ?
    En matière disciplinaire, c’est bien le conseil de l’ordre des sages-femmes qui est compétent, n’est-ce pas ? Celui-ci est composé de sages-femmes, n’est-ce pas ?

    Comment se fait-il dès lors qu’il ne soit pas notoirement laxiste à l’instar du conseil de l’ordre des médecins ? Qu’est-ce qui explique cette différence ?

    Merci

    1. pétrolleuse dit :

      Je me posais la même question. Ce sont des sages-femmes qui ont porté plainte contre deux de leurs collègues, ce sont des sages-femmes qui les ont jugées, ce sont des sages-femmes qui ont prononcé ces interdictions d’exercer. Pourquoi de telles divisions dans les rangs? Pourquoi une telle sévérité? Si les SF qui accompagnent des AAD sentent le soufre au sein de leur propre profession, y a pas grand chose à espérer du reste de la société…

      1. Merci à vous pour ces questions. En effet, il ne faut pas tout mélanger. c’est bel et bien LE CONSEIL DE L’ORDRE DES SAGES-FEMMES qui a sanctionné les siennes. L’ordre exerce une forte discrimination contre certaines pratiques sur l’air de « faisons gaffe, un accident est vite arrivé et c’est toute la profession qui en pâtira » tandis qu’il est fait l’éloge de nos multi-compétences quand il est utile de le faire au nom de la « promotion de la profession »… Arghhhhhh.
        Ce qu’il faut retenir, c’est donc bien l’absence de confraternité qui règne au sein de cette profession. Les chirurgiens, eux, se serrent les coudes!
        Le problème de l’assurance est le même, aucune sage-femme « normale » ne souhaite partager le risque avec ses collègues « marginales » et donc aucune mutualisation des primes n’est envisageable.

      2. Axyzt dit :

        Justement, je ne comprends pas ce manque d’esprit de corps. De plus, n’élisez-vous pas vos représentants au conseil de l’ordre ?

        Un système où la discipline est confiée aux pairs me semble dangereux car inefficace : il est en effet structurellement encouragé à être laxiste. Regardez l’ordre des médecins ou des avocats pour une preuve de ce problème.
        Néanmoins, dans le cas des sages-femmes, on observe l’exact inverse, et je ne comprends pas pourquoi ! Par jalousie peut-être ?

      3. pétrolleuse dit :

        Avec de telles « collègues », les sages-femmes qui osent s’aventurer en-dehors des sentiers battus n’ont pas besoin d’ennemis…

  11. Aliénor dit :

    je ne commente pas souvent ici, mais la je ne peux me retenir. je suis outrée, je vois un réel lobbying (de qui et pourquoi, c’est une question à laquelle je vous laisserait répondre) pour empêcher les femmes d’accoucher chez elle, mais plus encore pour les forcer à accoucher dans des structures, bien connues, bien établies… a quand un procès contre ces femmes qui accouchent trop vite et mettent au monde leur bébé sur une aire d’autoroute? veut on nous parquer comme des animaux? nous contrôler, nous numéroter des le début de nos vies, être bien sur que pas une naissance n’échappe à leur contrôle? si telle était leur envie, on ne s’y prendrait pas autrement…

  12. Morgane dit :

    Merci Pour francoise il y a ce gp Fb « groupe de soutien à francoise servent » autrement je coordonne pour le moment le comité de soutien je laisserai mes coordonnees en mp aux intéressés. Et pour avoir assister aux deux audiences, il a été resenti par tous qu il ne s’agissait pas du procès de deux sf mais bien du procès d’une pratique. Les sanctions sont complètement disproportionnées. Et la plupart des pieces présentées n’auraient eu aucune valeur devant une juridiction de droit commun.

    1. Marie-Eve dit :

      Bonjour

      J’ai une boule au ventre à l’annonce de cette nouvelle. Je suis toujours sidérée de cette  »chasse au sorcière » moderne attaquant toutes les professions et pratiques alternatives qui s’éloignent un peu des pratiques majoritaires et définie par les autorités de santé plutôt que d’avoir un peu d’ouverture d’esprit et de travailler de manière complémentaire. Si je peux soutenir Françoise de quelque manière possible je le ferai. C’est une femme passionnée qui fait bien son métier et qui a offert la chance incroyable à plusieurs femme de donner la vie de la manière dont elles l’avaient choisie!! Ses SF mérite notre soutien et le respect de leur paires plutôt que les condamnations ridicules d’un système gangrené de préjuger qui rend de verdict basé sur un  »justice » souvent douteuse dans ce genre de cas.

  13. Philomenne dit :

    C’est incroyable, ça tourne à la chasse aux sorcières… Procès d’une pratique ? On veut faire notre « bien » même contre notre volonté, c’est ça ? Une fois de plus ? C’est insupportable !

    (Je souhaite soutenir de toutes mes forces ces sages-femmes et la liberté de choix des parents mais problème : les liens pointent vers des groupe FB. Comment exprimer son soutien quand on n’a pas de compte FB ? Et je ne vais pas en ouvrir un, navrée mais je suis contre ce truc.)

  14. fjell dit :

    Un autre moyen pour Krista : participer financièrement à son soutien (un procès coûte cher !)

    https://www.leetchi.com/c/comite-soutien-krista

  15. Maude poulin dit :

    MERCI pour ce texte encore une fois!
    En direct du Québec, où les SF sont autorisées pour les AAD (et assurées) payées par l’état (service public), tout reste fragile car les réticences, voire parfois hostilités, sont bien présentes. C’est très fragile. La situation actuelle de Krista et Françoise, ne concernent en effet pas justes elles, mais c’est toutes les femmes et les familles qui sont touchées par cette nouvelle. C’est le procès masqué (bien mal caché) de l’accouchement à domicile.

  16. zibeline dit :

    Oh putain de merde…

  17. Nicolas dit :

    Bon soir,
    J’ai appelé Krista aujourd’hui, et ai appris le verdic de ce procès ! Scandaleux !
    Krista est la sage-femme qui a accouché ma femme il y a tout juste 2 mois, à la maison et grâce à laquelle notre fille Adèle est née magnifiquement, au coin du feu.
    Merci à toi Krista.
    Notre société est bien malade pour condamner des femmes qui permettent à un être de naître, parmi les siens, entouré d’amour et de chaleur. Des femmes courageuses, vouant leur vie à accompagner d’autres vies, avec la sagesse et l’expérience qui est la leur.
    Un accouchement à la maison est ce qui permet au petit être à venir de faire ce passage tellement important qu’est la naissance dans un environnement familier, humain, douillet mais aussi naturel, physiologique, respectueux. Tout cela lui permettant peut-être d’entrer dans ce monde et d’accueillir la vie de manière plus paisible, plus sereine.
    Alors Oui, je suis en colère contre cette décision, et, à la fois, je m’ancre fermement dans l’amour de la vie pour que nous déployions l’intelligence et la force de faire valoir l’accouchement à domicile dans notre monde qui a perdu son sens.

    Nicolas
    thérapeute

  18. Talis Henry dit :

    Vous avez tout mon soutien

  19. Patate dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article, il est impossible de trouver quoi que ce soit sur le net comme info à propos de cette affaire. Quels sont les chefs d’accusation qui aboutissent à une si lourde peine? Je suis prête à soutenir ces Sf mais je voudrais en savoir plus.
    merci

  20. Patate dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Impossible de trouver des infos plus précises à propos de cette affaire. Quelles sont les accusations qui aboutissent à des sanctions si lourdes. Je suis prête à soutenir ces sf mais je voudrais en savoir plus.
    merci

    1. 10lunes dit :

      Je ne dispose pas de tous les éléments et les exposer ici serait risquer d’en donner une vision à la fois imparfaite et partiale.
      Mieux vaut contacter les comités de soutien. C’est aux sages-femmes de communiquer sur leur dossier.
      De mon coté, je souhaitais attirer l’attention sur la lourdeur des peines alors que les personnes prises en charge évoquées dans ces dossiers sont toutes en bonne santé.

  21. Eléonore dit :

    Bonjour 10lunes,

    Comme promis, voici l’adresse du site du comité de soutien de Krista :
    http://comite-soutien-krista.com

    Merci pour le relai !

  22. geisler dit :

    Combien de sages-femmes au 4 coins de la France ont été « chassées » par le conseil de l’ordre sous diverses raisons cachées?????
    Moi j’en connais 5 maintenant et je pense qu’il y en a plus…
    Chacune de leur cotés ont été « brulées » et « fument » encore aujourd’hui!!!!!!
    Nous sommes nombreux à les soutenir mais chacun de notre coté!
    Ne serait-il pas le moment d’unir nos forces?
    De lister et de dénoncer clairement cette « chasse »?????
    et surtout de dire que nous parents nous ne sommes plus d’accord que l’on nous prennent pour des inconscients…

  23. evylavie dit :

    Après avoir accouché 2 fois avec Krista mes enfants sont en tres bonne santé et les accouchement étaient merveilleux !!! Laissons aux femmes le choix de leur acciychement ! Il ne faut pas oublier qu’autrefois les femmes accouchées a domicile et elles n’avaient pas le choix et la race humaine n’est pas en voie d’extinction ! Courage Krista !!!

  24. Aurélie dit :

    … Je ne trouve pas les mots, …
    Si, deux, scandaleux et déprimant !

  25. andré-fiorucci dit :

    Ou va le monde?? ne sommes nous pas assez adultes pour décider de l endroit où nous voulons faire naitre nos enfants??les professionnels de santé sont-ils là lorsque dans une étreinte amoureuse nous créons la vie? pourquoi dès que l enfant parait, la société à la main mise dessus? laissons nous responsable de nos actes!!!si un couple décide d accoucher à la maison et qu’une sage femme, qui a les compétences de décider dans quelles mesures c est possible et qui a également les compétences pour diagnostiquer la pathologie et de transférer ou réorienter le couple si risque ou pathologie avérée, aux vues de tout cela pourquoi s’en mêler? pourquoi et quoi reprocher?concrètement!!!n y a t-il jamais d erreur médical dans un hopital??est-on plus en sécurité??!! moi qui suit Sage femme, qui ai travaillé dans des hôpitaux, qui ai fait naitre mon 1er enfant a domicile je peux témoigner sur le fait que non! l’hopital n en est pas moins dangereux….. je suis triste de me rendre compte que l’on ne se pose pas la question de savoir dans quelles conditions nous accueillons ces petits êtres, nous accompagnons, écoutons les parents dans ce moment si particulier et précieux de la vie….. la vrai question est donc celle ci, c’est également de se sentir libre, libre de choisir notre vie, ne sommes nous pas dans un pays où nous prônons la liberté, ces derniers évènements, avec charly hebdo, qui est encore un autre débat, nous montre bien quel prix à la liberté…. je suis indignée que l’on accuse ses sage-femmes, qu’on les radie alors qu’elles n’ont tués personnes! la France n’a pas les meilleurs taux en ce qui concerne la morbidité et mortalité maternelle et infantiles, alors pourquoi accuser les mauvaises personnes? On se croirait encore au moyen âge où l’on brûlait les sorcières sur un bûcher, dès que l’on fait un choix différent en tant que professionnel, couple, femme, nous sommes des marginaux, des inconscients, mais combien de mamans, de bébés meurent parce qu’ils ont fait le choix d’accoucher chez eux? posons nous de vraies questions, plutôt que de tourner autour du pot et essayer de régler des conflits d’intérêts et d’accuser ses sage femmes qui sont si humaines, aimantes, dévouées pour la vie et qui prennent tant de risque pour respecter ce choix, pour tout simplement respecter l’humain. Une fois de plus il ne sert à rien d’accuser les hôpitaux, car de belles naissances se vivent aussi dans des structures hospitalière, j’en suis également témoin de part ma pratique hospitalière, mais malheureusement trop peu souvent, de par le manque de personnel, d’accords entre les équipes dans certains hôpitaux etc etc…..nous avons besoin de la médicalisation, de protocoles, mais dans 10% (voir moins) des naissances, alors arrêtons de tout généraliser, réfléchissons, soyons compétents et dans ce cas personne n’est en danger… nous posons nous également la question de savoir quelles conséquences les naissances trop médicalisées ont sur ces petits bébés qui viennent au monde? certains pédiatres, psy en témoignent très bien, je ne citerai pas de nom pour ne pas parler à leur place, mais si certaines structures hospitalières respectes plus la physiologie, ont un taux de césarienne, instrumentations, péridurale plus bas c’est que l’on est capable de se poser de bonnes questions, pourquoi tout le monde n’arrive pas à s’aligner? pourquoi tant de disparité avec d’autres pays? ce qui m’attriste aussi c’est de me rendre compte que finalement les sage-femmes qui ont cette foi en la physiologie, c’est quand meme le propre de notre métier, finisse par déserter la France car la mentalité n’est pas à la physiologie et à la responsabilisation, la preuve des sage-femmes se retrouvent sur le banc des accusés, mais si nous partons toutes que restera t’il aux Français? Moi même je me demande si je resterai en France car je ne m’y retrouve pas au niveau professionnel, trop de tensions, trop d’incompréhensions, trop de discordes, trop de jugements (nous sommes réputés pour ça d’ailleurs), trop trop trop……..je suis une jeune sage femme de 29 ans et je n’ai déjà plus d’espoir pour que les que les choses changent en France, n’Est-ce pas trist un changement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.