Inaudible

Publié par 10lunes le 3 juillet 2011 à 08 h 32 dans Profession sage-femme

La ligne téléphonique grésille au moment où je décroche. Au milieu des bourdonnements, je devine avec peine que la femme à l’autre bout du fil est en train de se présenter. Comme elle enchaine aussitôt sur une demande de rendez-vous, je ne l’interromps pas, me promettant de lui redemander ses coordonnées en fin de conversation.

Mauvaise idée.

Entre deux crépitements, je comprends que son appel concerne quelqu’un d’autre. Il s’agit d’un accouchement très récent et la jeune mère souhaiterait urgemment débuter sa rééducation postnatale.
Elle me demande de la recevoir dès le lendemain dans un créneau horaire très précis*.
Cette exigence m’irrite quelque peu. Par ailleurs, je ne comprends pas la nécessité d’une consultation aussi rapide, et imagine que mon interlocutrice en relaye mal les motifs. Je souligne donc qu’il serait quand même plus simple d’en parler directement avec la personne concernée.

Après un court silence, elle me demande si le cabinet dispose d’une adresse mail. Toujours convaincue de la légitimité de mon irritation, j’insiste en disant que le téléphone serait un mode de communication plus rapide. Peut-elle demander à cette dame de me rappeler ?

Elle répond calmement que la dame en question est -vraiment – dans la totale incapacité de téléphoner mais qu’une adresse mail nous permettrait cependant d’échanger.

Et comme ma réponse tarde à venir…

Elle précise encore, sans que son ton traduise le moindre énervement : « Sa surdité est profonde, elle ne peut pas du tout communiquer par téléphone. C’est pour cela quelle fait appel à une interprète ».

Je m’empresse enfin de donner notre adresse mail… en maudissant ma stupidité !

 

*Créneau horaire, je le comprendrai ensuite, justifié par la disponibilité de l’interprète

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.