Parc animalier

Publié par 10lunes le 25 mai 2010 à 07 h 45 dans Médias

Plus souriante, moins hautaine, je l’aurais décrite comme une gourmande plantureuse. Mais ses cheveux décolorés, ses hauts talons, ses ongles rouges, ses bourrelets moulés dans une robe de jersey noir, ses clinquants et cliquetants bijoux et surtout sa conviction que son statut de journaliste de la presse féminine ne peut que forcer les portes et notre admiration… me la feront simplement qualifier de vulgaire.

Elle prévoit de rédiger un article sur notre maternité et me questionne sur la préparation à la naissance qui y est proposée. Elle m’interroge du bout des lèvres, signifiant par sa moue boudeuse que mes propos la déçoivent. Malgré mes refus, elle insiste longuement, tentant d’obtenir le récit de quelques anecdotes amusantes. Elle est en quête de spectaculaire, d’histoires croustillantes propres à éveiller la curiosité de son lectorat, le fond ne l’intéresse pas.

Comme les autres membres de l’équipe déjà interrogés, je me refuse à entrer dans son jeu et elle finit par abdiquer. Elle s’apprête à quitter la maternité mais voudrait illustrer son article de quelques clichés pris en salle de naissance. Je suis chargée de l’y accompagner.

Une seule femme est en travail cet après midi là. La visiteuse trouverait tout à fait bienvenu de pouvoir prendre quelques clichés de l’accouchement. Annonçant qu’elle va demander leur accord aux parents, la sage-femme qui les suit quitte le bureau. Elle s’éloigne déjà dans le couloir lorsque la journaliste la rappelle : «Attendez, elle est mignonne au moins ?» regrettant visiblement la manque de choix dans ce qu’elle doit confondre avec un zoo.
Le mépris dans sa voix est tel que ma collègue fait demi tour : «Puisque vous le prenez ainsi, je n’irai même pas leur proposer.»

Seule une image de salle de naissance vide et sans âme viendra illustrer l’article.

Un commentaire sur “Parc animalier”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.