Similaire

Publié par 10lunes le 14 décembre 2016 dans Après

 

c-15

La fin du congé de maternité se profile et c’est à un couple qu’elle va confier la garde de son enfant ; elle est nourrice agréée, lui juste retraité et ravi de partager sa maison avec un tout-petit.

Il faut maintenant que son fils s’habitue à ces deux inconnus qui prendront soin de lui plusieurs journées par semaine. Elle vient passer un moment avec eux.
L’enfant montrant des signes de faim, elle remonte un pan de son pull pour libérer son sein. Son fils tète tranquillement, la tête blottie dans le lainage.

Quelques jours plus tard, il restera suffisamment longtemps chez le couple pour y prendre un biberon (du lait que sa mère a pris soin de tirer en prévision).

C’est le mari de la nourrice qui s’en charge.
Au retour de la mère, il se montre très fier et très heureux d’avoir été à la hauteur de la tâche :
« – Il a tout bu. Mais j’avais tout bien fait comme vous. J’ai mis le petit contre moi, en remontant mon pull pour qu’il cache sa tête dessous ».

 

 

Mots-clés : , | 11 commentaires

Coquin de sort

Publié par 10lunes le 1 décembre 2016 dans Rencontre

 

coeur-1

La rencontre avec la sage-femme est belle mais trop tardive. Ils profitent de tout ce qu’elle peut leur apporter en cette fin de première grossesse et se font déjà la promesse que le prochain enfant naîtra avec elle à la maison.

Quand ce petit deuxième s’annonce, elle recontacte « sa » sage-femme et apprend avec une immense déception que celle-ci sera en voyage aux alentours du terme.

La praticienne cherche comment répondre au mieux à sa demande. Elle propose un suivi conjoint avec son associée, assurant la présence de l’une des deux le jour J, ou simplement par son associée pour lui éviter d’avoir deux interlocuteurs.

Mais elle ne veut que « sa » sage-femme et rien ne peut l’apaiser. Elle doit faire le deuil d’un accouchement depuis longtemps rêvé. Aucune alternative n’est à la hauteur.

C’est son homme qui la convainc de donner une chance à l’ersatz de sage-femme, j’ai nommé l’associée.
La rencontre s’avère finalement tout aussi éblouissante.
Et c’est avec elle que leur enfant viendra au monde.

Depuis, malgré la vie qui les a éloignées aux deux bouts de la France, malgré les douze années passées, elle est restée une amie précieuse.
Et quand elle l’évoque, elle parle de « sa » sage-femme car il ne peut y en avoir d’autres.

 


Et oui, je retente finalement un Avent 2016… pas du tout sure de tenir le rythme, ni d’avoir assez de récits en réserve (à vot’bon coeur…)
Ma seule certitude, c’est de ne pas me limiter à la bientraitance comme annoncé. J’ai juste envie de vous relater de jolies histoires.

 

 

Mots-clés : , , , | 9 commentaires

Fleurie

Publié par 10lunes le 13 décembre 2015 dans Après

 

024

Ce troisième enfant qui s’annonce n’a pas encore de prénom. Parce qu’ils ne savent pas encore s’il est fille ou garçon ; et parce que, faute de s’être enthousiasmés ensemble sur un même choix, la liste reste longue.
Pour une fille, le père a eu un coup de coeur. Mais sa compagne hésite encore.
Alors, comme pour leur précédent enfant, ils attendent de découvrir leur tout-petit pour se décider.

C’est une petite fille qui vient se poser sur le ventre maternel. 
A la rituelle question de la sage-femme, ils répondent qu’ils ne savent pas encore.
Elle s’affaire autour d’eux, couper le cordon, attendre puis vérifier le placenta, s’assurer de l’absence de déchirure, s’attendrir devant la petite tétant avec vigueur.

Tout va bien. La sage-femme se retire et les laisse en famille.
Ils s’émerveillent devant leur petite aux traits si fins, la nomme de multiples petits surnoms tendres.
Le bracelet de plastique rose attend sagement un prénom sur un coin de chariot.

La sage-femme repasse un peu plus tard, s’amusant de la suggestion d’une collègue 
– Quand on ne sait pas, c’est bien de donner un prénom de fleur.

La sage-femme doit être fée. Un seul prénom parmi leur liste est aussi le nom d’une fleur, celui que le père préférait.
Ils y voient tous les deux un coup de main du destin.
Elle va s’appeler Garance !

 

 

Mots-clés : , , | 5 commentaires

Ajusté

Publié par 10lunes le 6 décembre 2015 dans Naissance

 

014

Enfin ils accueillent leur bébé, après un accouchement plus long et plus complexe que ce qu’ils avaient l’un et l’autre envisagé. 
La naissance inaugure une suite intense de découvertes, de sensations ; le premier cri du tout-petit, vite apaisé, son odeur, la chaleur humide de son corps. Et puis le premier regard, les mouvements de fouissement, les lèvres se refermant sur le mamelon, les premières succions, étonnamment toniques.

L’auxiliaire de puériculture propose ensuite au père de prendre son enfant. Il le cale sur son épaule, comme il s’est habitué à le faire avec leur aîné et vient doucement plaquer une première main sur le dos de son fils.
De son autre main, il cherche à soutenir son bassin.

Mais ses gestes se sont calibrés sur le plus grand.  Sa paume ne rencontre que le vide.
Lentement, il remonte et remonte encore.
Enfin, sa main vient se poser sous des fesses lui apparaissant minuscules.

 

Mots-clés : , , | 2 commentaires

Géant

Publié par 10lunes le 21 avril 2013 dans Rencontre

 

2314156047_0e907d09cc_b

Elle fait des gestes, de grands, de très grands gestes…

Elle débute une grossesse et c’est notre première consultation. Elle a déjà une petite fille, née quatre années plus tôt. Elle affirme, selon la formule consacrée, « Tout s’est très bien passé ». Les neufs mois d’attente ont été sereins, l’accouchement s’est déroulé simplement, « presque » tout seul.

Le « presque », c’est juste un « petit forceps ». Je tente de lui en faire préciser les circonstances. Mon intérêt semble la surprendre. Elle s’autorise du coup un récit détaillé, décrit très précisément toutes les étapes, les premières contractions ressenties à la maison, l’arrivée à la maternité, le monitoring, l’attente, l’immobilité, la péridurale salvatrice. Puis, au moment d’évoquer la dernière phase, son corps se met en mouvement. 

Elle mime bras tendus l’arrivée de l’obstétricien, suggérant d’immenses instruments de métal brandis par le médecin.

Repousse le bureau pour suggérer une puissante traction,

Zèbre l’air à grands coups de poignet pour expliquer l’épisiotomie,

Et conclut par de grands cercles de la main figurant le trajet d’une gigantesque aiguille venant joindre les chairs.

Quelque chose me dit que son excellent souvenir affirmé en conclusion mérite d’être un peu interrogé.

 

©Photo

 

 

 

Mots-clés : , , | Ajouter un commentaire

Treize à la douzaine

Publié par 10lunes le 25 décembre 2012 dans Rencontre

4288516121_475479db05_b

La fac qui accueille cette journée d’information sur les professions médicales a fermé ses portes pour le temps du repas. Nous somme priés d’abandonner nos stands pendant deux heures.

C’est ainsi que je me retrouve à errer au hasard des rues piétonnes… Une vitrine attire l’œil. Joyeuse, colorée, chamarrée, elle expose des ustensiles de cuisine et des éléments de décoration pour la maison.

L’apercevant de l’autre coté de la rue, un petit bonhomme traverse en courant pour venir écraser son nez sur la vitre.

Je le pense déçu de ne pas trouver les jouets qu’il devait imaginer de loin.

Mais il reste en contemplation et quand son père prend sa main pour poursuivre la promenade, il résiste
-« Papa, attend papa ! On pourrait entrer !
– Il n’y a rien d’intéressant pour toi dans ce magasin.
Mais le petit garçon insiste : Mais si, papa, mais si, on pourrait acheter des …des…. des fourchettes ! « 

Et ça a l’air de lui faire vraiment plaisir !

 

©Photo

 

Le calendrier de l’Avent, c’est 24 cases, mais comme je ne sais pas compter, j’avais un 25ème billet. Suis heureuse d’avoir tenu mon pari en postant chaque jour (en y engloutissant l’ensemble de mes anecdotes joyeuses. Faudrait pas m’en vouloir si je n’écrivais que du sombre en 2013 !)

Comme j’ai pu vérifier qu’annoncer m’engage, voici la suite du programme :
Le prochain défi est prévu tout début janvier – le 1er si tout va bien – Un jeu d’écriture avec d’autres blogueurs sages-femmes.
Suivra ensuite un petit billet « promo » sur notre métier que j’espère vous voir largement relayer.

Merci à tous pour vos encouragements. Joyeux Noël !

 

Mots-clés : | 1 commentaire

Références…

Publié par 10lunes le 19 décembre 2012 dans Rencontre

 

6933072460_70381330b2_bElle est une mère heureuse et aimante mais l’implication physique de la maternité lui a été pesante. Elle garde un souvenir contraint de sa grossesse et de son accouchement ; se sentir ainsi soumise au bon vouloir de son corps  ! 

Le temps a passé. Avec bonheur, elle évoque pèle mêle le retour des bonnes nuits  « Ca change du biberon de deux heures du matin, hein ! « , rebondit sur sa ligne retrouvée « J’ai enfin pu virer mes fringues de femme enceinte » affirme que « C’est sur, je risque pas d’oublier ma pilule  » et fait l’apologie de l’enfant unique, tradition familiale qu’elle a bien l’intention de respecter…

En me quittant un peu plus tard, elle lance « Au fait hier, j’ai vu un reportage sur les vêlages, j’ai pensé à toi « … 

 

©Photo Fourure

Mots-clés : | Ajouter un commentaire

Comme sur des roulettes

Publié par 10lunes le 17 décembre 2012 dans Rencontre

3194805069_2d14a907a2_z

J’enchaine bus, TGV et couloirs du métro. En route pour tenir un stand dans une rencontre de sages-femmes, je transporte une lourde documentation, trop contente d’inaugurer ma valise à quatre roulettes. Elle m’économise bien des efforts, excepté dans les nombreux escaliers du métro parisien…

La rame arrive et je m’y engouffre. Il reste de la place sur les strapontins. Je m’y effondre sans grâce, ravie de récupérer pendant quelques stations avant d’affronter les prochaines marches.

Assis en face de moi, deux hommes, teint mat, barbe longue, front ceint de grands turbans. Des sikhs me semble-t-il. Leurs visages sont fermés, presque sévères. J’ai lancé un demi sourire resté sans réponse. De toute façon, j’ai accepté la règle parisienne, on ne sourit pas dans le métro pour ne pas passer pour une infâme provinciale, pire une touriste…

Ma valise toute neuve est posée devant moi. Le métro repart avec son habituel petit « coup de rein ». Sauf que d’habitude, ma valise à deux roulettes ne bronche pas.

A quatre roulettes, elle s’élance à toute vitesse avant que je puisse réagir.  Mon voisin d’en face a juste le temps de tendre le bras pour l’intercepter avant qu’elle ne traverse tout le wagon.

En repoussant la valise vers moi, ça y est, il rigole franchement ! 

 

©Photo

 

 

Mots-clés : | Ajouter un commentaire

Jackpot

Publié par 10lunes le 12 décembre 2012 dans Rencontre

3433122784_6e5a0e2ab6_z

Nous quittons à pas rapides le centre de congrès qui abrite cette rencontre professionnelle. La journée passée nous a miné le moral.

De trop nombreuses communications assurées par de doctes docteurs religieusement écoutés. De trop gentilles sages-femmes prêtes à se réjouir chaque fois qu’une once de compétence leur est reconnue. Une parole accaparée par les mandarins et le présupposé que les processus physiologiques ne méritent pas d’être analysés.

Nous sommes censés vibrer de concert à la pathologie rare et savamment gérée par un protocole pointu.

Nous fuyons donc pour aller retrouver la voiture chèrement garée au parking voisin.
Devant nous, à la caisse automatique, un austère homme d’affaire, paré de tous ses attributs, costume et cravate sombres, chemise blanche et attaché case, s’apprête à payer.

Une fois son ticket avalé, des chiffres s’alignent sur l’écran numérique. Il cherche sa monnaie, n’en trouve pas mais, sûrement conforté par l’affiche annonçant « la machine fait l’appoint », glisse un billet dans la fente dédiée.

L’appareil cliquète un instant puis laisse tomber, une à une, un nombre conséquent de petites pièces jaunes. Si conséquent que le réceptacle déborde bruyamment. L’homme se baisse pour rattraper sa monnaie tombée au sol.

En se redressant, il nous lance un grand sourire «Vous auriez du jouer aussi ! »

Inattendue complicité qui égaye enfin notre journée.

 

©Photo

 

Mots-clés : | Ajouter un commentaire

Fatigue

Publié par 10lunes le 8 décembre 2012 dans Rencontre

 

4931939367_09d0a9dd42_b

C’est notre première rencontre et la dernière consultation d’une longue journée. Elle m’épelle son nom qui accumule les lettres comptant triple au scrabble. Je la fais répéter deux fois. 

Je bafouille à chaque phrase, cherche successivement stylo, roulette, m’interromps pour répondre à un appel, plante mon ordi en cherchant l’info demandée, raccroche en promettant de rappeler un peu un plus tard et ne retrouve plus mon stylo…

Je reprends la consultation. Elle me donne la date de naissance de son premier enfant, puis, quelques minutes plus tard, la date de ses dernières règles. Les deux coincident, à trois ans près. Elle s’amuse à le souligner : « Je vous le fais remarquer parce que dans l’état où vous êtes, vous allez croire ensuite que vous avez mal noté ».

Je pourrais en être vexée mais son grand sourire atteste d’une sincère solidarité.

 

©Photo

 

 

Mots-clés : | Ajouter un commentaire