Dark side

Publié par 10lunes le 16 octobre 2013 dans Blessures

 

dark-side-of-the-moon

Comme tout le monde, je me perds dans les méandres du net.
J’entretiens l’illusion de ne rien rater des sujets qui me tiennent à cœur en programmant de multiples alertes. Les filtres sont largement paramétrés. Au final, ça fait un gros entonnoir qui absorbe articles, vidéos, publications officielles ou officieuses, revues de presse, forum, blogs etc…

A moi de faire le tri en aval. Je saute de référence en référence en cherchant ce qui mérite d’être retenu. La pêche se révèle plus ou moins bonne et parfois très indigeste.

Ce jour-là, je tombe sur un site dédié aux questions. Un message y disait, à peu de choses près :
Depuis plusieurs heures, j’ai la diarrhée et très mal dans le dos. Je dois accoucher dans trois semaines. C’est mon premier bébé et je ne sais pas si c’est normal pour une femme enceinte. Je ne sais pas quoi faire. Aidez-moi !

Parenthèse pédagogique
Cette association dorsalgies et diarrhée est très évocatrice d’un début de travail.
– Les contractions utérines peuvent ne se ressentir qu’au niveau du dos avec un utérus évidemment contracté dans son ensemble mais une douleur projetée sur le sacrum.
– La diarrhée est souvent associée au début du travail. Ce petit signe est rarement évoqué dans nos bouquins français qui s’entêtent à décrire une illusoire et faussement rassurante analyse des contractions, rythme, fréquence, intensité … Dans d’autres pays, cet emballement intestinal fait partie des signes présentés comme annonciateurs de la mise en route.

Cet appel au secours m’a semblé doublement attristant.
Attristant de constater qu’une femme inquiète préfère lancer une bouteille à la mer plutôt que de contacter ceux qui ont suivi sa grossesse. De quelle indifférence, de quelle indisponibilité faisons-nous preuve pour qu’il soit plus facile de s’adresser à des inconnus que de passer un coup de fils aux professionnels censés être une aide et un soutien ?

Attristant de constater que rien ne change et que de futures mères se heurtent encore à l’incompréhension de leur ressenti. La préparation à la naissance est normalement un temps dédié -entre autres – à l’anticipation de ce qui va advenir pour pouvoir s’y adapter au mieux. Peut-être cette jeune femme n’a-t-elle pas souhaité ou pas pu suivre ces séances ? Peut-être les explications données n’ont-elles pas été suffisamment claires ? Quoi qu’il en soit, cela questionne à nouveau l’attitude des professionnels auprès de celles dont nous devons prendre soin…

 

Mais le surf m’amène parfois de plus mauvaises surprises encore. Il y a quelques jours, je suis tombé sur un de mes textes disons… « recontextualisé ». Je ne renie pas une virgule de ce que j’ai écrit mais mes propos sont utilisés à l’appui de théories parfaitement fumeuses à forts relents racistes dans lesquelles je ne me reconnais aucunement.

J’ai tenté d’en obtenir le retrait mais on ne discute pas avec les cons. J’ai aussi contacté « Le Plus » sans plus de succès (aucune  réponse… ça donne envie de collaborer à cet « espace participatif », dixit leur compte twitter).

Je ne donnerai pas le lien du site qui a volé mon texte. Pas envie d’en faire la publicité.
Mais si par hasard vous tombez sur ce mec, vous avez le droit de lui pourrir la vie !

 

 

 

Mots-clés : , | 17 commentaires