Après l’Avent

Publié par 10lunes le 5 janvier 2015 dans Vie du blog

 

sylvester-435376_640

Petit bilan pour démarrer l’année après un mois de décembre assez intense.

J’ai eu plaisir à retranscrire vos récits en les réinterprétant, si j’en crois la remarque d’une amie, avec un peu trop d’optimisme : C’est une volonté de voir la possibilité de déroulement physiologique de tous les accouchements ?

J’ai eu plaisir à recevoir vos mails, commentaires et autres petites attentions.
Ainsi le témoignage de Sophie me disant que la lecture de ce blog, de ceux de Knackie et Orcrawn et d’autres (qu’elle n’a pas nommés mais qui font surement partie de la colonne, là, juste à droite) lui a permis de découvrir un métier qui la passionne. Un  épisode personnel a ensuite renforcé son envie d’accompagner les femmes pendant tous les événements de leur vie. Pourtant détentrice d’un master et après quelques années de travail, elle a tout plaqué et repris courageusement des études afin d’être sage-femme.

J’ai eu plaisir à réactiver un blog dont les billets commençaient à s’espacer dangereusement. La faute à la fragilité de l’anonymat qui me met en difficulté pour témoigner de mon quotidien. Je ne voudrais pas trahir celles et ceux que je rencontre en semblant utiliser leur histoire.
Pour imaginer le poursuivre, ce blog devra se renouveler.

Mais l’Avent, c’est bien quand c’est terminé parce que je vais pouvoir recommencer à râler ! La profession ne va pas mieux, les décrets pour l’expérimentation des maisons de naissance se font attendre, trop de médias s’obstinent à désinformer et dramatiser tout ce qui concerne la santé des femmes.

Nonobstant, je vous souhaite une très belle année 2015 !

 


PS : Pour mes étrennes, je voudrais des commentaires, sans ruban et sans paillettes : comment souhaitez-vous voir évoluer cet espace ? 

 

 

9 commentaires

Bonus

Publié par 10lunes le 25 décembre 2014 dans Profession sage-femme, Vie du blog

 

merry_christmas_card_by_designworldwide-d5e9746

Pour boucler ce calendrier de 24 cases avec une 25ème, une petite histoire que je n’ai eu quasi qu’à recopier…

– Dis maman, Marie c’est quand même triste, elle a accouché toute seule.
– Mais non, il y avait Joseph, et puis le bœuf et l’âne.
– Non, mais elle avait pas de bonne femme.
– ???
– Mais si, tu sais, pour l’aider à accoucher !
– « Sage-femme  » !!!

 

Merci à tous pour vos encouragements, vos sourires et vos petits mots.
Merci à tous ceux qui m’ont permis de tenir le pari en m’envoyant leur souvenirs tendres et joyeux (s’ils ont envie de se « dénoncer », les commentaires sont ouverts…).

Et peut-être bien que je recommencerai l’année prochaine. Mais vu le sprint effréné assorti de couchers tardifs et levers bien trop matinaux… je vais essayer de prendre de l’avance.
Je déclare donc la boite mail Avent 2015 ouverte !  

 

 

12 commentaires

Le coup de la panne

Publié par 10lunes le 26 août 2014 dans Vie du blog

Triangle_de_présignalisation3

images

Le dernier billet date d’un mois. Quelques jours après sa publication, un mauvais plaisant m’a obligé à fermer provisoirement le blog afin de ne pas propager de virus chez les lecteurs.

Myriam Corbet, qui assure toute la gestion technique, était en vacances ; alors j’ai patienté…
… et finalement trouvé bien confortable de ne plus avoir la pression de la page blanche à remplir lorsque le dernier billet commence à dater (un lectorat ça s’entretient parait-il).

Comme la vie n’est jamais avare de petites blagues, l’entracte s’est imposé quelques jours avant l’anniversaire du blog. Son cinquième. Juste au moment où je m’interrogeais sur la pertinence d’écrire quelque chose à ce sujet.

Après mure réflexion un mois de farniente, le site est de nouveau accessible et je décide de souffler les bougies avec vous.

Cinq années et 460 (quatre cent soixante !!) billets publiés,
presque autant de cris lancés dans le désert
et bon nombre de gentilles engueulades reçues.

Parce que c’est bien beau de défendre la naissance respectée mais combien de maternités ont réellement les moyens d’accompagner les femmes ?
C’est bien joli de causer accouchement à la maison mais combien parviennent à trouver une sage-femme ayant pu résister aux diverses pressions.
C’est satisfaisant de parler du respect du corps,  du consentement éclairé, mais combien de femmes ne se sont pas senties écoutées ?
C’est militant de rappeler que les sages-femmes peuvent assurer le suivi gynécologique de prévention mais combien d’entre vous se désolent de n’en trouver aucune dans sa ville acceptant de l’assurer.

Alors oui, souvent, dans les commentaires ou par des mails privés plus ou moins rageurs, on me reproche à juste titre de vendre du rêve.
Mais c’est le rêve qui fait avancer.

Je vais donc continuer à alterner coups de gueule et histoires plus ou moins douces, au fil des événements et de l’inspiration du moment.

 

PS : vous savez quoi ? Je suis heureuse de vous retrouver !

 

 

31 commentaires

Du buzz et des larmes

Publié par 10lunes le 13 janvier 2014 dans Vie du blog

 

bigth_3303Le blog a débuté l’année sur les chapeaux de roue avec deux billets multi-relayés.

Le succès du premier me ravit. Comme de nombreux autres  blogueurs, j’ai souhaité annoncer le documentaire « Entre leurs mains ». Et tous ceux qui le voient ont envie qu’il soit vu par d’autres…

Un film qui réussit l’exploit de motiver la publication d’un article dans l’Express évoquant l’accouchement à domicile sans sous-entendre la folie des parents et l’inconscience des sages-femmes les accompagnant… comment dire, je ne pensais pas voir ça de mon vivant ! Ce reportage fait plus en 55 minutes pour convaincre de l’importance des conditions d’accouchement que de nombreux discours et mobilisations.  

En le visionnant,  chacun peut réaliser que nos prises en charges stéréotypées sont critiquables, que l’hypermédicalisation de la naissance à la française peut être remise en question, qu’une autre voie est possible. Et si cette conviction est portée par de nombreuses sages-femmes  – et quelques obstétriciens – rendre cela évident aux yeux de tous, et surtout de ceux qui ne s’interrogent pas sur les conditions de naissance, c’est une formidable réussite.

Puis il y a eu ce second billet, un texte bref, issu des échanges avec une amie sage-femme, racontant les larmes aux yeux une consultation récente. Elle évoquait cette blessure que laisse un accouchement mal vécu, mal soutenu, blessure tellement présente qu’elle peut s’ouvrir à nouveau des années plus tard. Celle-ci s’était ouverte en visionnant le film… et la douleur était violente.

Le jour de la publication de ce billet, le compteur de visites a explosé. J’aurais pu m’en réjouir  –  comme tout blogueur, j’écris dans l’espoir d’être lue –  mais si ce texte a été tant relayé, c’est certainement parce que vous êtes nombreuses (nombreux ?) à vous y reconnaître.  Sinistre constat.

Alors bravo à « Entre leurs mains » pour son succès ; merci à tous ceux qui en parlent, à tous ceux qui relaient.
Les prises de conscience, brutales et douloureuses, que ce film génère sont autant d’appels à interroger nos pratiques.
Saurons-nous enfin les entendre ?

 

 

NB : Il est maintenant possible de répondre à chaque commentaire ce qui, vous le reconnaîtrez, facilite grandement les débats. Un grand merci à la déménageuse réaménageuse Myriam Corbet qui s’est échinée à reprogrammer le truc.

 

Mots-clés : , , , , , | 4 commentaires

Vacuité

Publié par 10lunes le 17 août 2013 dans Vie du blog

 

Soap_bubble_sky

La fin de l’été se profile déjà. Fin de la mise en retrait ; ce presque néant est un bonheur rare. Pas tout à fait vide quand même. Penser à des femmes et familles que je retrouverai avec plaisir, me laisser hanter par des situations m’ayant mise en difficulté, tenter de récupérer le retard de lecture des publications scientifiques et professionnelles et rester bien en deçà de ce que j’avais programmé.

J’ai pris le soleil pas assez, jardiné, pas assez, nagé, lu, cuisiné, regardé, écouté, rêvé, pas assez… 

J’ai passé du temps sur le net, bien trop ; continuer la veille, suivre quelques dossiers, rester à l’écoute de la « sage-femmerie », de quelques projets. 

Certains jours, je me suis irritée de trouver mes consœurs – et d’autres soignants – frileux, aigris, mesquins, repliés sur eux-mêmes. Certains soirs, j’ai croisé des « consommateurs de soin » exigeants, irrespectueux, indifférents aux autres. 

D’autres jours, les sages-femmes – et les autres soignants- se révélaient généreux, motivés, solidaires, prêts à investir temps et énergie pour que la santé reste un bien commun. D’autres soirs, les « soignés » se montraient responsables, critiques, mobilisés, questionnant le système et portant haut de belles idées.

Le blog a eu 4 ans cette semaine. J’écris moins. A quoi bon. Que pourrais-je écrire qui vaille la peine d’être lu. A quoi sert de poser des mots sinon à me réjouir connement devant un compteur des visites.
Et puis, le commentaire ou le mail d’un inconnu font tanguer ma désillusion. De belles rencontres, de beaux échanges qui éclairent une journée.

Est il utile d’écrire sinon pour nourrir son propre ego ? Ou cet ego peut-il être un moteur bienvenu pour partager ce qui nous tient à coeur avec quelques passants du net ?

J’ai encore envie de partager, je crois.
Mais suis de moins en moins dupe.

 

 

Mots-clés : | 2 commentaires

25 jours…

Publié par 10lunes le 30 novembre 2012 dans Vie du blog

medium_2063095876

J’ai un peu délaissé le blog ces derniers temps… et quand je ne le délaissai pas, c’était pour alterner billets rageurs ou désenchantés. 

Aujourd’hui, il fait froid, les forêts sont amputées de leurs jeunes sapins et les guirlandes clignotent au coeur des villes. Tout l’indique, le compte à rebours des festivités a commencé. 

Je n’aime pas les réjouissances annoncées, les rituels imposés, la consommation effrénée… Pour résumer, je n’aime pas beaucoup Noel…

Mais j’aime la promesse de l’attente (c’est bien un truc de sage-femme non ?).  

Pour faire oublier mes absences et pour le plaisir du défi, je vous propose mon « calendrier de l’Avent », succession de petits billets anodins, de phrases légères et d’anecdotes joyeuses.
Un par jour pendant 25 jours.

Y a plus qu’à…

 

PS : s’y glisseront surement quelques petits instantanés de vie sans rapport direct avec mon métier… 

 

©Photo

 

 

Mots-clés : | Ajouter un commentaire

Deux ans d’existence. Pour l’occasion, je m’essaie à répertorier les recherches de ces derniers jours ayant conduit sur Dix lunes.

Evidemment, la plupart arrive très banalement avec quatre mots : blog/dix/lunes/sage-femme… minuscule ou majuscule, chiffre ou lettre, singulier ou pluriel, mélangez, secouez autant que vous le voulez, Google mon ami vous amènera ici.
Certains comptent moins bien : 9 lunes blog sage femme ou 13 lunes sage femme blog

Et puis il y a aussi…

Ceux qui vont être très déçus

  • nue et ligotée sur la table il a un scalpel
  • la sage femme me leche la chatte

Ceux qui ont un vrai problème

  • sf fille qui fait des bebes mais a qui on ne veut pas en faire : cornélien en effet

Ceux qui souhaitent s’informer

  • les sages femmes libérales peuvent-elles assurer un suivi de grossesse : oui !
  • suivi par une sage femme jusqu’au 7ème mois : puisque je vous dis que oui
  • puis je faire venir une sage femme libérale à mon domicile : oui (sauf pour la catégorie « vont être très déçus »)
  • comment faire pour faire tombé des point : « sauté » ?

Ceux qui évitent tout mot inutile

  • sage femme ordonnance prise sang : oui évidemment
  • sage-femme contraception consultation diaphragme : oui toujours

Ceux qui nous informent

  • je ne viendrais pas cette après-midi : essentielle information
  • je vois vraiment pas le rapport avec leur nom : existentielle question

Ceux qui gagneraient à discuter entre eux

  • césarienne de confort remboursée / césarienne programmée attachée combien de temps
  • accouchement domicile paniquée / AAD inopiné

ou pas …

  • qui a bien vecu sa cesarienne pour siege / cesarienne difficille de sans remettre psychologiquement

Ceux qui se méfient de la médecine

  • l’art de la désinformation maternité : quand les savoirs s’affrontent
  • toucher vaginal et intimite de la femme : quasi antinomique
  • gynécologie métier inutile : je n’irai pas jusque là

Ou pourraient s’en méfier

  • refus médecin premiere prescription pilule : où l’ on se dit que la relation soignant/soigné pourrait gagner en dialogue…  
  • peut on detecter une trisomie avec un frottid pendant la grossesse : où l’ on se dit que le dialogue soignant/soigné pourrait gagner en clarté…

Ceux qui cherchent un renseignement

  • liste de maisons de naissances france 2010 : réponse facile, il n’y en a pas ! Mais quelques lieux s’en rapprochent fort, en particulier le CALM et Pontoise.
  • blog sage femme knakie : y a qu’à demander, c’est ici
  • nom des sages femmes hommes : sage-femme évidemment ! (non, je ne dirai pas maïeuticien)
  • reportage mater poissy sur quelle chaine : heu…

Et puis il y a parfois ces mots sombres lancés sur une toile dont on aimerait savoir remonter le fil. Sinistres révélateurs de nos solitudes accolées sur le net.

  • rattraper un accouchement mal vécu
  • battement du coeur inaudible fin de 9eme mois
  • poche des eaux bombee a 5 mois

Je ne peux terminer cette énumération sans citer cette ancienne recherche dont la lecture m’avait serrée le cœur : phrases pour dire que l’on a perdu son bb.
Chère inconnue, j’espère très fort que depuis la vie se sera montrée plus clémente avec toi.

 


PS: Pour ces deux années d’écriture, je réclame très impoliment vos commentaires ! Critiques, attentes, propositions …


Mots-clés : , | Ajouter un commentaire

365/162

Publié par 10lunes le 12 août 2010 dans Vie du blog

87 000 visiteurs (dont d’inévitables égarés ayant tapé quelque avatar du mot sexe sur Google), 153 000 pages lues, 162ème message… Ce blog a 365 jours.

Bilan de mon année de pianotage.
Emportée par un tourbillon de souvenirs, de rencontres, d’émotions.
Absorbée par la quête du mot juste, celui qui traduira au mieux les bonheurs ou les colères.
Touchée à la lecture de vos commentaires affutés.
Angoissée lorsque le dernier billet se fait vieux et qu’aucun nouveau texte ne se profile pour nourrir l’ogre.
Stressée au rythme des connexions avec, les jours creux, la crainte commune à tous les écrivaillons « on ne m’aimerait plus ?? »

Et puis l’autre versant du blog, les messages « privés » reçus grâce à « contacter l’auteur ». Je ne m’attendais pas à cet afflux de témoignages, déposés tels des bouteilles à la mer par celles et ceux qui désespèrent d’être entendus…

Au printemps, l’accumulation de récits douloureux de femmes traumatisées – le mot n’est pas trop fort – par leur accouchement m’a bouleversée ; dépositaire de leurs paroles, solidaire évidemment mais combien impuissante.
Cet été, c’est la souffrance des étudiants qui m’est rapportée ; elle me révolte tout autant.

Ecrire pour dénoncer ce qui ne doit pas être.

Et puis hier, comme un cadeau, ce message de Béatrice. Elle raconte avoir vécu un premier accouchement qu’elle qualifie de très impersonnel, en avoir presque jalousé certaines femmes dont je transcrivais l’histoire ici. Pour son deuxième enfant, une maternité a su lui offrir l’accompagnement qu’elle souhaitait :
« J’ai vécu un accouchement de REVE, l’accouchement idéal. Il était long, certes, mais chaque intervenant a tellement respecté mon corps, mon bébé, le papa, le travail… que si c’était à refaire, ce serait absolument à l’identique ».

Je veux écrire encore si cela permet à quelques uns d’oser laisser éclore leurs désirs pour leur donner réalité…

 

PS : à l’occasion de cet « anniversaire », une pléthore de commentaires ?

Mots-clés : | 1 commentaire