Questionnée

Publié par 10lunes le 21 décembre 2016 à 12 h 16 dans Vie des femmes

 

c-21Des gynécologues, elle en a rencontrés, plusieurs. Pourtant, elle ne demande rien d’extraordinaire, juste un praticien soucieux de prendre soin d’elle plutôt que de traiter son endométriose.
Vous me direz : c’est pareil.
Pas tout à fait.
En témoigne cette autre femme me racontant une consultation mal vécue « Faudrait qu’il réalise, y a quelqu’un autour ! » en désignant son ventre.

Ce jour-là elle a su avoir trouvé celui qui méritait sa confiance.
Parce qu’il lui a posé une question, en précisant qu’elle était libre d’y répondre ou pas, et aussi d’y revenir une autre fois.

Elle a pensé alors que celui-là ne s’étonnerait pas de sa crainte de l’examen, d’une émotion la submergeant, d’une réaction un peu vive ; qu’il ne lui reprocherait pas d’être trop tendue, ou trop inquiète, ou encore trop douillette.
Elle s’est dit avoir trouvé celui à qui elle ferait une réelle confiance.

Et elle a su tout cela quand il a demandé : « Avez-vous déjà subi des violences sexuelles ? »

 

8 commentaires sur “Questionnée”

  1. Marinette dit :

    À mettre en lien avec l’excellent billet de Jaddo : http://www.jaddo.fr/2015/09/21/demandez-vous/
    Les angles pris sont différents, mais les faire se croiser est intéressant.
    Merci pour ce calendrier de l’Avent.

  2. Alma dit :

    Merci pour tous ces billets emprunts de douceur ,je me permets juste de réagir à celui ci. Je suis moi même atteinte d une endo profonde et étendue. Et cette question que ce médecin lui a posée me fait « tiquer »…. J ai essayé beaucoup de choses pour améliorer mon quotidien et dernièrement on me dit souvent que l endometriose est due à une agression sexuelle ….une protection que le corps mettrait en place. Cette théorie me choque profondément personnellement. Du coup ce médecin ne lui aurait il pas posé la question dans ce sens?

    1. Marinette dit :

      Personnellement, ce n’est pas comme ça que j’interprète ce texte. J’ai l’impression que la patiente s’est dit : puisque ce médecin a la délicatesse de se soucier de cela et le prend en compte dans la manière de suivre ses patients, il saura ne pas se montrer jugeant lorsque j’aurai des réactions qui ne seront pas celles attendues par un soignant.
      Mais peut-être me trompé-je…

    2. M dit :

      Bonjour Alma. Je me permet de dire merci pour le commentaire ! Je suis la personne qui a envoyé cette histoire à 10lunes 🙂 Je suis aussi assez familière avec cette « théorie », qui me met tout autant en colère… Non il ne l’a pas posé comme ça, pas pour ça. Je sais maintenant que cela fait partie des questions qu’il pose lors de l’entretien d’anamnèse, et il en tient compte pour les potentiels examens à venir. Il n’est pas facile de retranscrire le professionnalisme et la simplicité avec laquelle elle a été posée. Voilà !

  3. philomenne dit :

    Jamais aucun soignant ne m’a posé cette question. Même les bons, même les plus humains. Même ma sage-femme adorée.
    Et toi, 10 Lunes, tu la poses, cette question ?

    1. 10lunes dit :

      Oui, mais de façon moins précise : « Avez vous déjà subi des violences »

  4. Urelya dit :

    Moi c’est ma neurologue qui me l’a demandé, poir traiter des migraines. Étrange dans le contexte mais logique au final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *