Ecoutée

Publié par 10lunes le 10 décembre 2016 à 12 h 04 dans Vie des femmes

 

coeur-12

33 ans et 3 enfants, elle souhaite une stérilisation.

Son premier interlocuteur est son médecin généraliste. Il confirme qu’elle est en droit de faire cette démarche, souligne que ce choix  lui parait adapté à sa situation et… lui souhaite bon courage pour trouver le gynécologue qui accédera à sa demande.
Aux yeux de beaucoup, elle sera « trop jeune ».

Elle choisit de s’adresser à l’hôpital qui a vu naître son dernier enfant. Elle garde le souvenir d’une équipe bienveillante et ce souvenir ne sera pas pris en défaut. Le gynécologue qui la reçoit l’écoute avec attention, prend le temps de de repasser en revue les alternatives, méthodes de contraception et vasectomie afin que son choix soit totalement éclairé.
Rien d’intrusif dans sa sa démarche, tout dans son attitude atteste que la décision appartient à celle qui fait la demande.
Elle confirme sa volonté de stérilisation.

Une fois les quatre mois (délai de réflexion obligatoire) passés, rendez-vous suivant puis intervention s’enchaîneront avec le même respect.

Le parcours du combattant annoncé se révélera n’être qu’une promenade de santé !

 

*En dehors de la condition d’être majeur, aucun age minimum n’est requis par la loi ; livret d’information

 

5 commentaires sur “Ecoutée”

  1. Céline56 dit :

    Si ça pouvait être aussi simple partout…
    J’ai bientôt 30 ans et 3 enfants, j’ai tiré un trait sur les bébés, et je suis hyperfertile. J’aimerais pouvoir me faire ligaturer… mais trouver un médecin qui l’accepté, c »est autre chose….

  2. M dit :

    J’avais 37 ans, 5 enfants, je tombais enceinte comme d’autres attrape un rhume. Méthode Essure. Deux heures après, un immense soulagement. Jamais l’ombre d’un regret !

  3. Adeline dit :

    Je vais le faire dans 2 mois. 37 ans, 2 enfants. J’ai eu peur d’un parcours du combattant mais ca s’est passé comme dans cet article. Finalement, les mentalités sont peut être doucement en train de changer en France.

    1. speedy dit :

      Je crois que l’on trouve aussi ce que l’on cherche. Le post dit bien qu’elle est retournée dans la mater où elle s’était sentie écoutée. Elle y a trouvé de l’écoute 😉
      Parfois c’est un parcours du combattant, parfois c’est notre parcours, celui qui nous fait chercher et trouver les personnes qui nous correspondent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *