Reconnue

Publié par 10lunes le 4 décembre 2015 à 09 h 00 dans Profession sage-femme, Rencontre

 

001

Elle a rendez-vous au CHU, service médecine. Elle connait le service maternité-aile sud pour y avoir traîné ses guêtres lors de diverses journées de formations et autres rencontres professionnelles.
Mais aujourd’hui, c’est en tant que patiente qu’elle monte un peu inquiète dans l’ascenseur-aile nord et appuie sur la touche n°5.

La porte est en train de se refermer, avec une lenteur toute hospitalière, quand une femme vêtue de bleu se précipite en poussant un chariot métallique.
Elle presse le bouton d’ouverture afin de lui laisser le temps de rejoindre la cabine.
Le chariot franchit le seuil, les roulettes tressautent sur le léger décalage de niveau. Cinquante centimètres plus haut, le matériel brinquebale, laissant craindre un effondrement  imminent.
Elle adresse un sourire complice à la dame en bleu.

Vous m’avez préparée pour l’accouchement de mon fils.
La sage-femme hésite, le visage ne lui dit rien.
La femme complète, Vous êtes Lola c’est bien ça ? Je me souviens si bien de vous !
Troisième étage
annonce la voix métallique de l’ascenseur.

La porte s’ouvre, la dame en bleu pousse son chariot vers le couloir et ajoute : Vous ne vous souvenez plus mais c’est normal, ça fait longtemps ; mon fils a 27 ans.

Il lui reste deux étages pour effacer le sourire béat de son visage avant de se présenter au secrétariat du service.

 

 

5 commentaires sur “Reconnue”

  1. sara dit :

    Magnifique. C’est exactement cela: pour le personnel, ce n’est souvent que « UN accouchement » probablement parmi des multiples qu’ils verront ce jour-là, même si l’humanité et l’empathie y sont.
    Pour la femme en question, ce sera toujours SON accouchement. Comme SON mariage. Il y en a généralement pas des dizaines, et elle en gardera un souvenir à vie.

    Merci pour ces beaux petit récits!

  2. Princesse Strudel dit :

    Très joli billet, pour une anecdote touchante. Merci pour le partage!

  3. Den dit :

    Billet très touchant qui résume bien le fait qu’effectivement, pour le/la professionnel-le, c’est une patiente parmi d’autres, tandis que pour la patiente, ce jour-là est unique.

  4. Céline dit :

    C’est toujours aussi beau…

    Il y a quelques semaines, j’ai croisé en ville la sage-femme qui a suivi en hôpital ma première grossesse, et donc mon premier accouchement.
    Elle sortait d’un supermarché, je passais devant…
    Et là elle me dit « On se connait non? Vous êtes la maman d’Amandine… »

    Si vous saviez comme ça m’a fait chaud au coeur qu’elle m’aie reconnue, 9 ans plus tard…
    Elle a été mon plus grand soutien pendant cette grossesse difficile (18 ans, en MAP, un père qui ne se sentait pas concerné les premiers mois…)
    Bref… Une perle.

  5. Koa dit :

    Oh, ça c’est ton histoire à toi !

    J’ai mis du temps à comprendre : pour moi la « patiente » était forcément enceinte (calendrier de l’avant oblige), donc si elle avait aidé à une naissance 27 ans plus tôt, et comptant qu’on sort de l’école de SF vers 23 ans, elle était enceinte à 50 ans ?!
    Puis j’ai réalisé que, même sur ce blog, on peut aller à l’hôpital pour d’autres raisons 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *