Familiale

Publié par 10lunes le 3 décembre 2015 à 08 h 00 dans 9 mois

 

010C’était il y a bien longtemps, avant l’avènement du dieu échographie, au temps où l’on calculait le terme d’une grossesse en se basant sur la date des dernières règles et pas sur une mesure en millimètre. 

Le médecin palpe son ventre, s’attarde sur le volume utérin, s’étonne à voix haute de le trouver si gros. Poursuivant son examen, il envisage plusieurs explications, simple particularité, grossesse plus avancée, ou alors des jumeaux ?
La future mère s’imagine déjà portant deux enfants  et  s’inquiète de cette option imprévue. Pour conjurer le sort, elle plaisante, Ce n’est rien docteur, s’ils sont deux, j’en mettrai un au surgélateur pour le sortir quand le premier aura grandi.

Maintes fois racontée, forcément évoquée à chaque nouvelle grossesse,  transmise à la génération suivante, l’anecdote fait désormais partie du patrimoine et de l’identité familiale.

Elle est enceinte. Le temps est passé, la médecine a changé. Une première échographie a déjà été réalisée. La mère sait qu’un seul cœur bat en son sein. Mais quand la sage-femme palpe son ventre et trouve son utérus un peu gros, elle ne résiste pas au plaisir de s’inscrire dans la lignée en prononçant à son tour, devant un compagnon et une sage-femme un poil décontenancés…
C’est pas grave, si ce sont des jumeaux, j’en mettrai un au surgélateur !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *