Inconcevable

Publié par 10lunes le 15 décembre 2014 à 10 h 00 dans 9 mois

 

Public domain image, royalty free stock photo from www.public-domain-image.com

Elle saigne un peu. Pour ses autres grossesses, elle n’a jamais connu cela, alors ce sang rouge qui s’écoule goutte à goutte lui fait craindre le pire.

Au téléphone, l’obstétricien de garde comprend son inquiétude et lui propose de faire une échographie, là tout de suite.
Elle s’y rend le coeur battant, convaincue déjà que les nouvelles seront mauvaises. Elle y va seule, son homme est resté garder les aînés.

Elle s’allonge, serrant un mouchoir dans son poing gauche, prête à affronter la mauvaise nouvelle. Le papier replié sur son pantalon baissé, le bruit du flacon laissant échapper une giclée de produit, le froid du gel, elle s’attache à tous les détails pour ne pas penser à la suite.

Le médecin étale le gel sur son ventre encore plat, oriente la sonde, observe les images. Il sourit.
Elle pense que peut être la nouvelle ne sera pas mauvaise.
Il tourne l’écran pour qu’elle puisse mieux voir.
Des taches noires entourées de blanc. Au centre de chaque cercle noir, une autre petite tache blanche animée d’un clignotement rapide.

Tout va bien. Mais vous voyez ce que je vois lui demande-t-il ? Et il pointe les clignotements, marquant chacun les battements de coeur d’un enfant en devenir.
Elle s’écrie
– Des jumeaux !

Il sourit encore.
– On va compter ensemble – le calipeur se promène sur l’écran- un… deux… trois !
– Formidable des jumeaux !

 

NB: une fois la surprise passée, cette famille est devenue « très nombreuse » avec une inébranlable sérénité.

 

23 commentaires sur “Inconcevable”

  1. SD dit :

    Quel beau calendrier de l’Avent. Il m’a fait pleurer d’émotion. Aujourd’hui il me fait rire.

  2. Marty dit :

    Ouais, bof…

    Triplés = grossesse hypermédicalisée
    Triplés = stress assuré
    Triplés = césarienne obligée
    triplés = prématurité quasiment assurée
    Triplés = réanimation en néonat’dans la plupart des cas, au moins pour l’un des bébés.

    Super! Ça fait vraiment rêver..

    1. Claire dit :

      Mieux vaut l’annonce de triplés que l’annonce d’un bébé mort non Marty ?

      1. Lexie dit :

        Alors d’abord, une fausse couche, c’est pas franchement équivalent à un bébé mort Ô_o. Et ensuite, pour ma part, je le dis clairement: OUI, j’aurais préféré faire une FC que d’avoir des triplés. Notamment pour les raisons évoquées plus haut par Marty, et pour d’autres aussi. Désolée si ça choque, mais c’est mon avis.

      2. Encore une fois, cela dépend pour qui. Certaines femmes considèrent une fausse couche comme la perte d’un bébé. Pas vous, mais est ce nécessaire d’en faire une généralité ?

      3. Kat dit :

        Lexie, j’ai fait deux fausses couches, et subi une mort in utero. Dans les trois cas, c’étaient mes bébés, et il étaient morts. Même si je sais parfaitement qu’ils n’étaient pas encore arrivés au stade fœtal, ils étaient un ensemble de potentialités qui soudain, ont disparu. Et même s’ils n’avaient pas encore de visage, d’identité propre, c’est une blessure et un deuil qui demeurent.
        Je conçois que votre ressenti soit différent, d’après ce que vous écrivez, vous n’avez jamais fait de fausse couche. Peut-être auriez-vous été étonnée par vos sentiments si cela c’était produit.
        Quoi qu’il en soit, n’affirmez pas, ne généralisez pas. Dire « une fausse couche, c’est pas franchement équivalent à un bébé mort Ô_o », c’est très violent pour qui l’a vécu…

      4. Zab dit :

        Tant que tu n’auras pas vécu les deux, qu’en sais-tu ?

      5. 10lunes dit :

        TEMPS MORT ! j’ai hésité à l’écrire hier mais je le fais maintenant, si un quelconque soignant se permettait ainsi de graduer les peines,il serait banni à tout jamais.
        Laissons chacun juger de ses chagrins et bonheurs.
        Cela nous appartient et ne peut jamais être une généralité.

      6. Zab dit :

        (Je pensais avoir dit exactement ça : on ne peut savoir à quel point une situation est douloureuse que pour soi-même, donc il est impossible de juger de la douleur des autres a priori, et même pour soi on ne peut pas forcément savoir ce qu’on ressentira avant d’avoir vécu la situation en question. Je pensais qu’une fausse couche n’était pas grand-chose avant d’en avoir vécu trois : pour moi au moins, je me trompais. Pardon si je n’ai pas été claire, j’espère que je n’ai blessé personne.)

      7. Zab dit :

        (Et du coup, n’ayant pas eu de triplés, je ne sais fichtre pas comment je le vivrais.)

    2. oops06 dit :

      Il y en a qui ont des triplés… et qui remettent le couvert pour un petit dernier ! 🙂
      http://www.laviedestriples.com/

      Comme quoi, ce qui fait peur aux uns peut faire le bonheur des autres.

  3. Bon, on a chacun notre propre vécu et nos angoisses, mais quand même Marty, votre commentaire est un peu beaucoup violent…
    Moi aussi, ce billet ne me fait pas rêver, une grossesse gémellaire, ça a été mon angoisse à chaque début de grossesse, alors des triplés, gloups. Mais c’est mon angoisse, mes rêves, mes espoirs, mes cauchemars.. cela ne veut pas dire que quelqu’un d’autre le vivra pareil, non ?
    Je ne veux pas semer la zizanie dans ce joli calendrier de l’avent qui nous ai si gentiment offert, je peux comprendre votre raisonnement, mais j’aimerai juste vous faire remarquer q’on peut modérer ses propos pour éviter les jugements hatifs. J’espère ne pas être mal comprise.

  4. Marty dit :

    Pardon, pardon! J’avais oublié que dès qu’on parle grossesse, accouchement, on était dans le monde des bisounours, et que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes…

  5. Mais on peut être cynique, ou du moins ne pas vivre dans le monde des bisounours, et pour autant rester courtois. Cela s’appelle tout simplement la politesse, ou le respect de l’autre.
    Je vous signalais simplement cela.
    Libre à vous de penser ce que vous voulez de ce billet, mais cracher ainsi vos pensées est fort désagréable je trouve pour l’auteur. Vous pouviez tout à fait exprimer la même chose avec un tant soit peu de considération pour les opinions différentes.

  6. 10lunes dit :

    Je l’ai dit sur twitter et le redis ici, on peut penser tout ce qu’on veut de « mon » texte, de « ma » rédaction. Mais je suis mal à l’aise pour ces parents que je n’ai pas souhaité trahir en racontant ce petit extrait de leur BELLE histoire. Parce que si cette annonce avait été mal acceptée, jamais je ne me serais autorisée à la raconter ainsi.

    1. Karine dit :

      Les textes de ce blog sont empreints de douceur et de bon sens, je n’aurais pas imaginé qu’ils puissent déclencher des réactions aussi violentes… Félicitations à l’auteur qui sait nous faire rire, rêver, réfléchir… Loin des bisounours et loin de toute violence… Continuez!

  7. Moody dit :

    Merci dix lunes.

    Je n’avais pas projeté aussi loin que la naissance ou comment faire avec 3 bébés d’un coup à la lecture de ce billet, j’en étais juste au soulagement ressenti par la maman et sa difficulté à assimiler l’idée de 3 bébés d’un coup. Merci pour cette histoire.

  8. Toinnette dit :

    Des triplés, c’est une grossesse a risque. C’est une augmentation des risques (de césarienne, de complication, de réa…)
    Certes…
    Mais un risque n’est qu’une statistique! Parfois tout se passe bien! Si on arrive rarement à la fin du 8e mois, les bébés peuvent naitrent en forme et vaillants! Et je pense même que ca arrive plus souvent qu’on ne le crois!
    Très belle histoire 10lunes, merci pour ce calendrier de l’avent plein de douceurs et de tendresse!

  9. Petit Bourgeon dit :

     » un… deux… trois !
    – Formidable des jumeaux ! »
    Je vais jamais m’en remettre, bravo, je suis écroulée 😉

  10. kia dit :

    Me rappelle une anecdote : la copine avec nausées/ vomissements intenses, qui passe une écho, et apprends ainsi : « mais… on vous a dit qu’il y en avait 2 ?! ». Le futur papa a rigolé, la maman a fait la tronche…

  11. Foligou dit :

    La seule naissance de triplés que j’ai vue, c’était pendant mes études de sage-femme, et j’ai vu naître par voie basse et spontanément et assez tranquillement trois tout mignons petits bébés de… deux kilos chacun si je me souviens bien, à 7mois 1/2, ce qui me semble pas mal du tout pour des triplés!

    Autre anecdote : un ex-collègue de mon mari, séparé avec deux enfants, rencontre une dame tout pareil, ils se disent qu’ils vont en faire un petit ensemble.. et ont des triplés!!! Là c’est pas seulement la voiture qu’il faut changer!

  12. Magali dit :

    C’est une jolie histoire qui illustre bien l’importance et la nécessité absolue qu’il y a à accompagner une personne là où elle est.
    Une grossesse non désirée et peut-être que l’éventualité d’une fausse-couche sera évoquée avec tranquillité, voire détachement… une autre grossesse ailleurs et l’annonce de triplés sera vécue comme un cauchemar… Et j’ai connu des parents pour qui une naissance multiple, même tardive dans leur vie, même compliquée, a été une joie immense. Et d’autres parents qui ont attendu en conscience et dans une certaine sérénité la naissance d’un enfant atteint de trisomie et de déficience cardiaque ….
    Merci Madame 10lunes

  13. Hermine dit :

    Merci de cette jolie histoire, qui se suffit à elle même, nul besoin d’amener avis et suppositions..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.