Coiffé(s) !

Publié par 10lunes le 13 décembre 2014 à 09 h 17 dans Naissance, Profession sage-femme

 

C’est la nuit de Noël. Comme tous les jours et toutes les nuits, il y a une équipe de garde. 
Ce soir là, chacun s’emploie à préserver l’atmosphère joyeuse des fêtes de fin d’année.
Coté « soignées », un petit effort de la cuisine qui propose un plateau repas amélioré et la traditionnelle part de bûche ornée d’un champignon meringué.  La sage-femme a mis un joli bonnet de père Noël pour faire la tournée des chambres ; ça fait sourire les mamans et ça ravit les aînés qui ont eu le droit de rester un peu plus tard.

Coté soignants, chacun a amené un petit extra à partager. La table est dressée, et comme la garde est calme pour le moment, on picore et grignote gaiement.

Et puis le carillon de l’entrée…  La femme est en pleine contraction, courbée sur son homme, les jambes fléchies. Pas question de lui proposer de marcher jusqu’à l’ascenseur conduisant aux salles de naissance. Le fauteuil roulant s’impose.
Elle s’y installe péniblement entre deux contractions, murmure que ça pousse déjà…

Accélération du fauteuil, deux étages à monter avec cet ascenseur qui s’obstine à hoqueter avant d’ouvrir ses portes, vite la salle de naissance, vite la dame qui se relève et s’appuie sur le lit.

Le « ça pousse » n’a plus rien de murmuré, la naissance est proche.

Chacun s’affaire et pare au plus urgent ; l’une aide la femme, toujours debout, à se déshabiller, l’autre sort un plateau d’accouchement. La sage-femme enfile des gants, à peine le temps de les faire claquer sur ses poignets que la poche des eaux se rompt ; le nouveau-né glisse dans ses mains.

Après le tourbillon, le calme. La mère s’allonge, son tout-petit blotti contre elle, les parents découvrent leur nouveau-né, l’auxiliaire le sèche et le recouvre d’une serviette chaude. Puis l’équipe se retire quelques minutes pour laisser un peu d’intimité à cette nouvelle famille.

C’est en sortant de la salle que la sage-femme réalise qu’elle a toujours son bonnet sur la tête.

 

 

4 commentaires sur “Coiffé(s) !”

  1. Flo dit :

    Je sais pas si la maman à remarqué dans la dernière ligne droite de son accouchement (mais rien que d’imaginer, ça fait sourire).
    Par contre, en lisant ça je me suis imaginée comment ce serait si on imposait ça aux femmes au fin fond de la brousse :
    Dans la tribu blabla, la coutume veut qu’une femme parcoure le chemin sacré des mère, une route de 12km, en pente avec des dos d’âne et des escaliers, à pied et à cheval. Le début de l’accouchement se faisant à un bout, la fin à l’autre.
    Les contrevenantes qui ferait le chemin à l’avance étant priées de rentrer chez elles et de revenir quand c’est vraiment le moment. Les contrevenantes qui resteraient chez elles étant rappelées à l’ordre par les autres mères de la tribu.

  2. Moody dit :

    et moi qui pensait qu’on parlerait d’un bébé né coiffé 😀

  3. Hermine dit :

    ‘L’ambiance’ de Noël jusqu’au bout 🙂

  4. soleilbonheur dit :

    Ca me rappelle certains bons moments passés lorsque je travaillais en maternité… presque un peu nostalgique de ces moments magiques maintenant que je travaille en libéral sans la possibilité d’avoir accès au plateau technique d’une maternité ou d’accompagner les femmes qui le souhaitent chez elles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.